La grande débandade

De Nefald Wiki
Aller à : navigation, rechercher


La grande débandade
Roleplay
Auteur Le Chat
Date Skogien, 27 P.G.C.
Hors Roleplay
Auteur Vengeur34 / Ayd
Date Mai 2015
Type de récit Ouvrage en jeu


Contexte

La grande débandade relate la trahison de la République de Velmegun durant la Guerre des deux blocs. Velmegun souhaitant briser l'alliance qui la liait à la Legio Ordo sabota le combat pour offrir la victoire aux Mercenaires. L'affaire fut révélée environ deux mois après les faits.

L'auteur du livre dissimula son identité sous le pseudonyme du Chat pour éviter les représailles. Dès la publication de la grande débandade, la tête du Chat fut mise à prix 10.000 écus par la Legio Ordo.

La révélation au grand jour du complot, exacerba les tensions entre les deux factions pour conduire les deux parties à se déclarer la guerre. La guerre de Karme eu lieu (date à éditer).

Cet ouvrage a été le premier à être édité par les Éditions Mintis.

Ouvrage

La grande débandade

Le dragon dans son antre, non content de ses territoires acquis au prix du feu et du sang était toujours à l'affut d'un nouveau moyen d'étendre son aire d'influence. Le reptile profita d'un moment de faiblesse du Cheval pour lui proposer son aide. Bien mal en point, le Cheval n'eut d'autre solution que d'accepter cette assistance nécessaire à sa survie. Aussi fébrile fut il, le Cheval, restait conscient des velléités expansionnistes du dragon et accepta malgré tout son aide. Un Homme averti en vaut deux. Ce qui se dit pour les Hommes reste vrai pour les Chevaux. Une fois informé, le Roi des équidés se mit en quête de s'extirper du joug du Dragon.

Jour après jour le Dragon gonflait d'orgueil, tant et si bien que ses aspirations belligérantes éteintes depuis plusieurs années reprirent le dessus sur son caractère plus sournois. Fort d'une nouvelle alliance, le volatile à la gueule de feu se pavanait de son coup de maitre. Ayant asservi un de ses ennemis potentiel et persuadé de sa force inébranlable, le Dragon déclara la guerre à ceux qui lui résistaient encore. Le Cheval, remis de ses blessures se lassait de jour en jour du comportement de son allié. Embourbé, dans une alliance unilatérale et asservissante, le Cheval fatigué de courber l'échine contacta son ami Le Chat. Ayant eu vent de cette nouvelle donne dans l'équilibre des forces, Le Chat fomenta un plan pour calmer les ardeurs du Dragon.

La bataille venue, le dragon se mit en tête d'un peloton de fidèles dans l'optique d'écraser toute résistance. Persuadé de sa victoire imminente, il relégua le Cheval et sa troupe à l'arrière garde. Les sbires fournirent aux chevaux un équipement de bien piètre qualité pour une fois de plus affirmer la supériorité de leur clan. Vexé et las de cet ultime affront le Cheval décida d'exécuter les plans du félin.

Feignant l'incompétence, les chevaux se mirent à entraver le Dragon et ses sbires dans leurs mouvements. Gêné dans sa progression et assailli en première ligne par des escarmouches de résistants, l'imposant volatile n'eut d'autre choix que de concéder la victoire. Le dragon, bien sur ignorant du tour qui lui fut joué s'en retourna penaud dans son antre calmé pour les prochaines années. A vous qui passez encore par là, vous l'entendrez certainement au loin dans les montagnes grommelant et ruminant sa défaite.

Ainsi dans l'ombre agit Le Chat Le Chat