République de Velmegun

De Nefald Wiki
Aller à : navigation, rechercher



République de Velmegun
République de Velmegun
Définition
Coordonnées -416745, 69, -48410
Monde Harlan
Territoire Mindel
Zone d'influence Mindel, Kalahan, Koira, Karme
Accès
Spécificité(s) Une fleur de lys couleur d'argent entourée de vert émeraude


Affiche de Velmegun

La République de Velmegun, est une république marchande située dans le cœur des contrées de Mindel. Elle est issue de la Civilisation Aldrhim et donc a un goût pour le raffinement, la diplomatie et le commerce.

Organisation

Territoire

Le territoire de la République de Velmegun s’étend sur les 4 différentes provinces fédérées autour de sa capitale, située au cœur de Mindel. Chaque province est régie par une capitale provinciale les 4 provinces de la République sont :

La République possède plusieurs places fortes afin de protéger son large territoire, ils sont disposés sur l’ensemble du territoire et la plus notable est le Fort Castello.


Politique

Velmegun est une République consulaire et fédérale. Son gouvernement est le Consulat, composé de 4 consuls ayant pour charge l’administration de L’État. Ils ont chacun un poste défini et un pouvoir égal. Certains consuls peuvent être élus par suffrage universel direct, d'autres le sont de façon permanente. Le Consulat a les pleins pouvoirs décisionnels militaires mais doit consulter le Sénat lors d’autres prises de décisions et mener des votes parmi celui-ci.
Le Sénat vote les lois et peut voter des motions de censure envers le Consulat et ainsi le dissoudre.
La République peut envoyer des préfets dans certaines villes, ils représentent l’autorité de l’État et l’exercent au nom du Consulat.
La République possède une Constitution et un gardien de la Constitution nommé le Grand Inquisiteur. Il est le protecteur de la République et peut dissoudre le Consulat en cas de coup d'état ou de centralisation du pouvoir en une personne.

  • Haut-Magistrat - Le Haut-Magistrat représente la Justice suprême de la République. Gère les affaires Internes de la République avec le Consulat. Il ne répond que devant le Consulat pour la plupart des affaires judiciaires.
  • Haut-Chancelier - Le Haut-Chancelier est le chef de la diplomatie de la République, il la représente lors de négociations et mène toutes les actions et affaires de la politique étrangère. Il préside également les séances au Sénat.
  • Grand Argentier - Le Grand Argentier est un membre élu qui détient le pouvoir économique. Il gère depuis la Trésorerie, les finances et le commerce. Il est le gardien des trésors de la République et supervise également la construction.
  • Grand Amiral - Le Grand Amiral est le chef de l'amirauté et est en charge de la marine de la République. Il est le chef suprême de la flotte mais n'a néanmoins aucune autorité sur le reste de l'armée.

Société

La société velmegunienne est marquée par la séparation entre les différentes familles nobles, et les personnes d’origines roturières du peuple. La haute société est elle même divisée en différentes familles nobles ayant un rôle politique important car ils occupent le poste de partis politiques. Malgré l’importance des familles nobles, chaque citoyen, qu’importe sa classe sociale a le droit de vote et peut prétendre à n’importe quel poste ou élection. Avec cette présence forte qu’ont les familles nobles, les citoyens ont un goût pour le raffinement, les arts et les lettres, ce qui en fait une véritable culture velmegunienne.


Militaire

La République possède une armée de métier qui est, malgré sa petite taille, dirigée par des officiers d’élite, tous ayant prêté serment de servir la République, ils agissent aveuglement aux ordres de leurs supérieurs. :

  • La cavalerie occupe une place importante dans l’armée, et en est la spécialité de la République. Issue d’une longue tradition Aldrhim, les cavaliers velmeguniens sont choisis parmi les meilleurs et chevauchent des montures blanches. Les cavaliers verts sur leurs chevaux blancs sont célèbrent dans tout Harlan et la charge d’une centaine de cavaliers est un spectacle magnifique et sanglant.
  • La marine elle, est plus fournie que l’armée et maintient une influence constante sur les mers par la présence permanente de la flotte de la République, menée par le Grand Amiral, chef suprême des flottes de Velmegun.
  • Depuis peu, une force d'élite a été crée. La Garde Dragon est le fer de lance de la République, cette unité d'élite est composée des meilleurs soldats de Velmegun et est envoyée dans des missions périlleuses ou secrètes.


Chaque Consul occupe le poste de général dans l'armée, à part le Grand Amiral. Ainsi ils sont des officiers de l'armée de la République, mais peuvent nommer un chef suprême de l'armée, nommé le Lieutenant-Général.

Économie

L’économie de Velmegun se base sur une vente de produits généraux mais surtout sur le commerce de matières premières, comme le bois, la pierre et les minerais. Il existe également au sein de la République, une loi de protection des richesses privées, protégeant ainsi le trésors des citoyens contre toute imposition ou restriction. Les seuls taxes de la République sont assurées par une part destinée à l’État lors de transaction de ses citoyens, assurant un revenu régulier à la Trésorerie.

Grâce aux compétences d'intendance du Grand Argentier, la République ne manque jamais de rien et peut acheter des ressources facilement grâce aux très nombreuses relations commerciales qu'elle entretient avec toutes les nations d'Harlan.

Ainsi l'économie occupe une place importante dans la République car la richesse est ce qui défini une personne dans une classe sociale à Velmegun. Plus on commerce, plus on est riche et mieux l'on est perçu et les opportunités de prendre du pouvoir et de l'importance sont nombreuses.


Villes

La République étant un état fédéral, les provinces ont des gouvernements propres à elles, situées dans les capitales provinciales. Toute province possédant une capitale provincial et un gouvernement opérationnel, a sa propre juridiction. Dans le cas échéant, la province est sous juridiction d’un Consul ou d’un préfet.

  • Cité de Velmegun - La Cité de Velmegun est la capitale de la République, située sur une presqu’île au cœur de Mindel , elle abrite le gouvernement de Velmegun et est la plus grand ville de la République.
  • Cité d’Eoli - La Cité d’Eoli est la capitale provinciale de Kalahan. Au cœur des marées, elle abrite un véritable sanctuaire naturel et parsemées de canaux, la lagune éolienne présente une ville entre Terre et Mer.
  • Vallanwis - Ancien fleuron de l’agriculture, la ville fût détruite lors de la Guerre de Karme. Ces maisons sont en ruines et ses grands champs abandonnés. Victime de la guerre, elle ne fait plus office de capitale et laisse une province meurtrie.
  • Village d’Arbet - Bourg fortifié aux portes de Vallanwis, ses portes et murailles l’ont sauvé lors de l’évacuation des troupes légionnaires. Dernier ville de Karme, les rescapés de la guerre s’y réfugie en attendant la reconstruction de la province.

Histoire

Les débuts de la cité de Velmegun

L’aube de l’histoire de Velmegun se lève lors de la fondation d’une antique ville Aldrhim du nom de Melgur, aujourd’hui enterrée sous la nouvelle ville. La ville était alors dirigée par une famille aristocratique éponyme qui assura la frontière Est du territoire Aldrhim. Melgur était une cité liée, avant tout, à l’ancien Ordre de Kramkar et excellait dans ses relations commerciales avec les nordiques et les tribus du sud. Lors de la Damnatio Memoriae, les Vautours d’Arjat ont assiégé la ville et l’ont réduit en cendres. Quelques pêcheurs autochtones s’était alors installés dans les ruines de l’antique cité, jusqu’à ce qu’un dénommé Avenparkx, plusieurs siècle après, pris le contrôle du site et y fonda sa nouvelle cité baptisée Velmegun.

Il régna sur la ville en chef unique et suprême, instaurant ainsi son pouvoir total sur la jeune et pauvre cité. Les rues de Velmegun étaient faites de boue, les cabanes en bois protégeant les bûcherons tombaient en ruine, la prospérité de la cité était avortée par le détournement d’argent et la corruption. La seule source de revenue pour cette cité-état était le commerce de bois avec les villes voisines, mais l’avarice du chef provoqua l’attention des seigneurs pirates, fédérés par un des leurs, entraînant la terrible Guerre Pirate.

La Guerre Pirate et la fin du règne autoritaire d’AvenParkx

Les seigneurs pirates, autrefois rivaux, se rassemblèrent sous une unique bannière et menèrent une terrible guerre au navires commerciaux de Velmegun. Promettant un partage équitable du butin, le seigneur Edward Morgan dit “Le Faucheur”, rassembla les pirates de toutes les mers pillant jusqu’à chaque écu de la jeune et fragile cité. Le roi AvenParkx, incapable de lever une armée, fit un appel à l’aide à toute nation pouvant porter secours à sa cité. La Legio Ordo fit la seule à répondre à cet appel de détresse et envoya sa flotte aider le tyran. Mais la flotte fut lente et le combat naval se transforma en un combat terrestre, les pirates ayant débarqué et montrant une volonté de conquérir la ville, la résistance fut menée par Charles de Guole permettant donc aux légionnaires de prendre les forces pirates à revers.

La ville sauvée, le roi promis à ses sauveurs une amitié sans faille entre les deux états, vus aujourd’hui par les citoyens de Velmegun comme une trahison et une soumission.

Quelques semaines plus tard, le roi fortement affaibli par le pillage et l’endettement, devait désormais faire face à l’opinion du peuple face à un suzerain incapable de défendre sa cité. Le coup de grâce fut portée par l’arrivée des deux derniers Melgur, légitimes dirigeants des terres de Mindel. Eretheon Melgur et son frère Janoclaou Melgur fomentèrent un coup d’État et rallièrent le peuple à leur cause. Ils provoquèrent une révolte et entrèrent, le 18 Mint 26 PGC, dans le Palais Royal. Les derniers gardes loyalistes furent tués de la main des deux frères et le roi, capturé.

Le démantèlement du royaume et la mise en place d’un état de transition

Avec la chute du roi, le royaume est dissous. Les Melgurs mettent en place un gouvernement transitif nommé le Conseil, et composé de citoyens choisis pour leurs compétences administratives. Menant une politique de reconstruction, d’abolition des privilèges et une lutte contre la corruption et le crime, le Conseil permit à la nouvelle Velmegun de grandir et de prospérer.

Mais cette période de régence fut marquée par la Guerre des Deux Blocs. Les Mercenaires et les Sages entrant en guerre contre la Legio Ordo. Pour la première fois, Velmegun fut appelée à honorer ses engagements et à prêter main forte à ses alliés, contrairement lors de la Guerre des 3 Factions où elle resta neutre et ne s'engagea pas dans le conflit. Mais les Melgurs jugeant cette alliance comme symbole de soumission, et voulant insister sur la souveraineté et l’indépendance de Velmegun, cherchèrent un moyen de briser cette alliance.

Eretheon Melgur prit contact avec un homme mystérieux, nommé Le Chat.

Ensemble ils fomentèrent dans l’ombre un plan afin que la Legio et son orgueil soit mise à mal. Le Bloc du Sud composé de l’Alliance Velmegun-Legio Ordo, en large supériorité numérique essuya une cuisante défaite par un retournement des troupes de Velmegun qui tirèrent dans le dos de leurs alliés par ordre de leur général, provoquant la colère du commandement providien.


Suite à cette défaite, le gouvernement velmegunien jugeant la Legio Ordo comme incapable de les protéger, brisa leur alliance sans que nul ne soit au courant du complot. Et au lendemain de ce que de nos jours les citoyens de Velmegun appellent la Victoire du 8 Lars, la République est instaurée.

La République de Velmegun

La République de Velmegun fut proclamée le 9 Lars 27 PGC à l’Hôtel de Ville de Velmegun, elle met donc fin à la période de transition établie à la chute de la Monarchie de Mindel.

Le 9 Lars 27 PGC à midi, Eretheon Melgur entouré des touts nouveaux Consuls annonce au peuple, du haut du balcon de l’Hôtel de Ville, la proclamation de la République. Instaurant ainsi une gouvernement Consulaire et Fédérale.

Le nouveau pouvoir en place vit un début calme, le peuple semblait satisfait et le Consulat permit aux provinces de Kalahan, Karme et Koïra d’intégrer la République comme états fédérés, permettant ainsi un élargissement du territoire de la République et l’affirmation de sa souveraineté. Mais dans la province de Koïra, un village ayant connu le joug de l’ancien Royaume de Mindel, montra des signes de mouvements royalistes ayant pour but de mettre sur le trône le cousin du roi déchu. Ce mouvement appelé insurrection koïrenne est donc une révolte paysanne avant de prendre la forme de révolution monarchiste. Le Consulat ordonna la loi martiale dans toute la province et la 2ème Armée marcha sur Laval, berceau de l’insurrection koïrenne. Il s’en suivit des massacres de population et des destructions de villages, qui restent encore non reconnus par le Consulat. Ce fut le dernier mouvement royalistes envers la République à ce jour.

Afin de garantir un pouvoir noble stable au sein de la République, le Consul Jurgen proposa donc aux familles nobles de participer de manière équitable à la vie politique de la République, ces familles représentent donc des opinions et intérêts et fonctionnent donc comme des partis politiques.

La République connaît donc aujourd’hui son âge d’or, avec une équilibre entre les pouvoirs, entre les familles, et une stabilité économique ce qui a permit une grande expansion de sa Capitale et un élargissement de son influence sur Harlan, faisant d’elle une nation de premier plan.


Guerre de Karme et Diplomatie

Le Chat, voulant exposer la vérité sur la Guerre des Deux Blocs, publia le récit de La grande débandade. Suite à cette publication, le Chat sorti au grand jour, et la Legio Ordo bernée, mis sa tête à prix et commença à lever une armée pour marcher sur Karme. Tout Harlan, intrigué par le personnage du Chat, certains se mirent à sa recherche, ainsi un mercenaire nommé le Limier fit une déclaration publique en exposant sa volonté de tuer le mystérieux félin.

Et avec le jeu des alliances, la République de Velmegun mis la tête du Limier à prix et leva elle aussi une armée afin de rejoindre le Fort Castello, bastion infranchissable des montagnes de Karme.

La Legio Ordo, animée par la volonté de vengeance débarqua en Karme, cette provocation entraîna la déclaration de guerre de la République de Velmegun. Ainsi Karme, anciennement partagée entre la légitimité du territoire de Velmegun et l’occupation illégale de Vallanwis par les légionnaires depuis quelques années maintenant, fût le théâtre d’une guerre sanglante.

La République, elle, était motivée par la volonté de reconquête totale de cette province et la jeune Heilaguris gonfla les rangs de la République assurant des renforts non-négligeables. Malgré une victoire lors de la bataille de Karme, les troupes légionnaires reculèrent car ils ne pouvaient tenir la province indéfiniment. Ils menèrent une tactique de terre-brûlée et ravagèrent Vallanwis et ses environs.

Les forces de Velmegun perdirent donc la bataille mais remportèrent leur objectif en avortant toute influence Légionnaire sur son territoire.


De nos jours, une paix fragile a été signée le 15 Altoir 27 PGC, au Mont-Sadoria en présence des Consuls, des représentants de l’Empire Providien, des hôtes Sages, de Sire Corbeau et de MelleAlice, représentant les intérêts d’Heilaguris en qualité de Grande-Prêtresse.

Ainsi une alliance économique et militaire existe toujours entre la République de Velmegun et le Concile d’Heilagur, et la paix règne.